Bénévole à Grigny...

  • Modifier
Témoignages - Les bénévoles dans l’AD 91 - Grigny Centre

« Les Restos, c’est une école de vie »

 

Comment vous sentez vous au sein des restos du coeur ?

Nous pouvons nous qualifier comme une équipe de copains, il y a une bonne ambiance, nous sommes là pour aider les gens, mais nous nous créons également des amitiés au seins des Restos. La bonne ambiance existe aussi entre bénévoles et bénéficiaires à travers une relation de confiance sereine.

 

Pourquoi avoir choisi de devenir bénévole ?

La solidarité nous a toujours touchés ! Les Restos du Coeur c’est un univers et un concept qui nous correspond. Leurs valeurs sont les nôtres, tout comme celles de Coluche, bien-sûr.

Certains d’entre nous sommes là également car nous avons été entrainés par une personne qui en faisait déjà partie pour des aides occasionnelles, mais quand on y est, on y reste.

L’important c’est de se sentir bien et d’avoir envie de le faire.

 

Vous sentez vous utile ?

Oui.

Dans quel sens ?

L’aide à la personne est un fait en soi qui nous fait nous sentir utiles. Par ailleurs, nous orientons les personnes et nous les aidons dans d’autres dimensions que celles de l’alimentation et c'est très valorisant.

 « J’ai commencé avec 90 familles et là on est avec 700 familles ! Donc non, je ne peux pas partir, c’est pas prêt de s’arrêter. Je me dois d’être utile. D’ailleurs, les Restos m’ont fait rentrer dans l'accès au logement social, c’est vraiment une activité qui me plaît. »

 

Que diriez vous aux personnes qui hésitent à devenir bénévoles ?

Que grâce au bénévolat il va connaitre des moments de partage, du partage avec les bénéficiaires. Nous apprenons des bénéficiaires, leur culture, leur façon de vivre, c’est une richesse d’être bénévole, nous sommes des gens du monde, nous avons beaucoup de choses à apprendre.

Leur proposer de venir essayer, les rassurer, leur donner confiance en leur faisant comprendre le concept.

 

Quels conseils donneriez vous à un nouveau bénévole ?

S’intégrer avec les autres, parler avec les autres, ne faire aucune différence, savoir que toutes les idées sont bonnes a prendre, tout le monde s’entend bien, c’est une sorte de famille, il faut savoir établir ce lien social.

Conseil primordial : Ne pas avoir de jugement de valeurs. Garder son sang froid notamment devant les enfants. Rester neutre car on ne sait rien sur l’autre. Il faut savoir écouter, prendre le temps.

 

Quels sont les qualités d’un parfait bénévole ?

 Il faut être à l’écoute, ne pas avoir de jugement, être solidaire. Mais il n’y a pas de bénévole parfait, les Restos, c’est une école de vie.

 

Comment définiriez vous votre rapport avec les bénéficiaires ?

Vous savez, il suffit d’un sourire et toute relation peut commencer avec de bonnes bases. Parfois cela peut être difficile pour tout le monde mais ça reste rare, tant qu’il n’y a pas de favoritisme, tout est égal et équitable, cela va à tout le monde, et tout le monde est content.

 

« Ma plus belle récompense, ne plus voir mes bénéficiaires d’une année à l’autre. »

 

Quelle est votre but ultime en étant au coeur des restos ?

Nous ne tolérons pas que des personnes n’aient pas de toit, pas de conditions de vie décentes, c’est pour ça que nous sommes là, aider notre prochain.

 « J’agis! Au moins, j’aurais fait quelque chose, j’aide a côté, là où je peux aider. »

 Ne plus avoir le faire, que ce soit fini, développer l’aide à la personne, alimentaire mais aussi l'accompagnement.

 

Quel est votre plus beau souvenir dans les restos ?

Il y a tellement de souvenirs qu’il est difficile de choisir. Mais ma plus belle récompense, est celle de ne plus voir mes bénéficiaires d’une année sur l'autre car si on ne les voit plus, c’est souvent qu’ils ont réussi à s'en sortir.

Les arbres de Noël, le sourire sur les visages des enfants, un centre rempli de jouets, c’est une autre dimension des Restos du Coeur qui est très intime et profonde.

  

Un grand merci aux bénévoles du Centre de Grigny pour leur témoignages et leur sincérité.

 

Reportage réalisé par les étudiants de l'IUT de Sceaux - Université Paris-Sud dans le cadre d'un projet tuteuré